RSS

Taille des Rosiers Grimpants

 


"Vous n’êtes pas enfermés dans vos corps

Ce qui est en vous demeure au-dessus

de la montagne et erre avec le vent

Ce qui semble le plus faible et le plus égaré en vous

Est le plus fort et le plus déterminé

N'est-ce pas un rêve qui a bâti votre cité ?

Si vous pouviez entendre les murmures du rêve

Vous n'entendriez aucun autre son"

- Khalil Gibran – Le Prophète –

- Merlin -

- Copyright Bernadette Wulf (lien) que je remercie - USA -


 

Ballet The Bright Stream [Le ruisseau lunimeux] - Chorégraphie Alexei Ratmansky - Musique Dmitri Chostakovitch [1906 - 1975] -

- Danseurs Rusian Skvortsov - Alexei Loparevich - [Bolshoi] - Copyright Alexei Ratmansky - Ruslan Skvortsov - Alexei Loparevich - Dmitri Chostakovitch -


Les PHOTOS sont en bas de page


<> GRANDS PRINCIPES DE MA TAILLE D' HIVER :

 

* Un rosier grimpant a plusieurs branches principales qui montent verticalement, que l’ on appelle des branches charpentières.

De ces branches charpentières partent des branches secondaires qui porteront les roses.

Si le rosier grimpant ne manque pas d' eau pendant l' été, ni d' un peu d' engrais une fois dans l' année, il va faire de grandes pousses.

 

* Le but de ma taille d' hiver est qu' il n' y ait toujours que des jeunes branches en haut de la structure (pergola, arche, etc...).

Ces branches neuves et jeunes fleuriront. Une nouvelle branche jeune remplace une vieille branche que je supprime.

Au fur et à mesure des hivers, je taille de plus en plus bas les vieilles branches charpentières, je descends le long du rosier. Je réveille ainsi des yeux endormis au pied des vieilles branches charpentières. Cela fait naitre de nombreuses nouvelles branches charpentières qui sont le futur du rosier pour les années à venir.

Le rosier grimpant est ainsi toujours régénéré, et rajeuni. J' ai perfectionné cette taille en 12 ans d'observation, et je la trouve très efficace.

Je l' explique et la montre aux visiteurs de la roseraie lors des visites guidées de printemps et d' été, et je réponds à leurs questions.

 

* Pendant l' été, le rosier grimpant fait de nouvelles pousses vigoureuses : NE JAMAIS LES COUPER, car elles sont l' avenir du rosier pour les années futures.

- NE PAS COUPER les branches vigoureuses qui poussent du collet du rosier (point de greffe), même légèrement sous terre, ni le long des branches charpentières existantes.

Par contre, éliminer les pousses (surgeons ou drageons) qui partent des racines. Les racines sont le porte-greffe, d'une certaine variété (canina, laxa, etc...). La variété du rosier qui fleurit est greffée sur ce porte-greffe. Les racines du rosier ne sont pas la variété qui fleurit.

 

* On ne taille pas un rosier grimpant les 3 premières années (sauf pour enlever les fleurs fanées). Il faut lui laisser le temps de s' enraciner, et de faire ses branches charpentières.

 

* Pour attraper une nouvelle branche qui monte haut, et la palisser (attacher), je l' attrape avec une griffe à trois dents, et guide la branche vers moi (voir photo en bas de page).

Sur une branche assez raide, il arrive que de la ployer pour la palisser (attacher) provoque trop de tension, et la déchire. En bas de page, je montre une branche qui s' est fendue en deux, mais qui a parfaitement fleuri pendant la saison suivante. La sève a continué à circuler.

* Volontairement, je n' attache pas les nouvelles longues branches des rosiers grimpants pendant l' été, je les laisse se balancer au vent jusqu' à l' hiver afin qu' elles s' assouplissent. Il m' est ensuite beaucoup plus facile de les palisser (attacher) l' hiver suivant.

 

* Matériel : Pour tailler les rosiers grimpants, j' utilise le sécateur (pour les branches secondaires), l' ébrancheur pour les branches plus grosses, et la scie courbe pour les grosses branches âgées (voir onglet "Matériel").

Vous verrez en bas de page, plusieurs photos qui pourront peut-être vous aider.

 


<> UNE ÉNIGME  :

 

Je suis très intriguée par un de mes rosiers grimpants âgé de 10 ans. Il est greffé sur Canina (l' églantier). Les racines de ce rosier sont donc l' églantier ou Rosa Canina.

Il est planté le long de la pergola. Ce massif est très étroit, et comme tous les massifs, il est entouré par une barrière anti-rhizome enterrée de 30 cm, pour empêcher le chiendent de rentrer dans les massifs.

Une des racines Canina de ce rosier, bloquée par la barrière anti-rhizome, est remontée en surface au bout de 2 ans, sur 35 cm de longueur, avant de plonger profondément pour éviter cette barrière.

Il s' agit bien d' une racine du porte-greffe Canina, et non pas d' une pousse partant du point de greffe de la variété greffée, quand il est enterré (trop) profondément.

Depuis 10 ans, rien d' anormal sur ce rosier. Grâce à ma taille qui descend le long des vieilles charpentières (voir photos en bas de page), il fait de nouvelles branches vigoureuses qui renouvellent les charpentières précédentes.

Or, au printemps 2019, de cette racine Canina, qui possède une partie remontée en surface, part une branche qui n' est pas l' églantier, mais la variété du rosier grimpant qui fleurit depuis 10 ans.

De ce morceau de racine Canina ne devrait partir qu' une pousse de Canina, c' est à dire une pousse de l' églantier. De même, une tourterelle ne peut pas engendrer un moineau...

Comment est-il possible que de Canina parte une branche de la variété greffée [Photo en bas de page] ?

A la mi-août 2019, cette branche partant de la racine Canina atteint 2 mètres, et fleurit comme la variété greffée. La tourterelle a donc engendré un moineau, pour reprendre ma comparaison.

C' est incroyable et c' est une énigme ! Mais j' en suis reconnaissante :-o) Mes rosiers me font chaque année de magnifiques et très étonnantes surprises.

 


<> TAILLE D' UN ROSIER LIANE NON REMONTANT SUR UNE HAUTE STRUCTURE :

 

Un rosier non remontant, qui ne fleurit qu' une seule fois, se taille dès la fin de la floraison, en juillet, pour enlever ses roses fanées.

Il fera ensuite, pendant l' été et l' automne, de longues pousses qui ne DOIVENT être ni supprimées ni taillées, parce qu' elles fleuriront au printemps de l' année suivante.

On peut, en fin d' hiver, supprimer des vieilles branches charpentières, dans la mesure où des nouvelles pousses vigoureuses se sont développées. Photos en bas de page.

Cela équilibre la silhouette du rosier, et aère le trop grand nombre de branches. On attache alors les nouvelles longues branches de l' été précédent à la structure.

Pour mon grand rosier liane installé sur une structure de 6 mètres de haut, je ne suis pas équipée pour monter aussi haut.

Je fais appel à M. Nivet "Arbotech Paysage" [06.30.53.13.15] qui monte à sa grande échelle et que je guide pour qu' il effectue, comme je le ferais moi-même, la suppression des vieilles branches et le palissage des longues branches jeunes.

 


<> SUR LE MUR DE LA MAISON :

 

Quatre photos de mon grand grimpant "Papa Meilland" (5,5 mètres d'envergure), à l' entrée de la roseraie :

2 photos sont prises avant la taille, 2 photos prises après la taille, sous le même angle.

J' ai supprimé 2 charpentières (grosses branches), j' ai taillé toutes les ramifications secondaires à 20 cm des charpentières (branches principales). Cette taille, assez sévère, lui a donné un coup de fouet.

Mais je n' ai pu supprimer 2 grosses branches (charpentières) que parce qu' il y avait 2 nouvelles grosses branches parties du pied du rosier.

Cela forme une taille en "arêtes de poisson" : la branche principale (la charpentière) étant l' arête centrale, alors que les ramifications forment les arêtes secondaires.

 


<> SUR LA TONNELLE :

 

4 photos des rosiers grimpants sur la pergola :

2 photos avant la taille, 2 photos après la taille, en fin décembre, prises sous le même angle.

C' est un très gros travail de taille. Cela prend du temps.

Il faut toujours travailler en toute sécurité : bien stabiliser l' escabeau pour ne pas risquer de chute...

 

* Il faut bien regarder où sont situées les nouvelles grandes pousses, les futures charpentières.

Choisir quelles vieilles branches supprimer, et à quelle hauteur, en fonction des nouvelles branches.

Palisser (attacher) les nouvelles branches tendres, de la saison. Couper toutes celles qui gênent et celles qui montent verticalement et ne peuvent pas être ployées.

Aérer tout ce fouillis de branches. Cela représente un gros volume de branches coupées.

 


<> SUR UN SUPPORT :

 

** ROSIER GRIMPANTS SUR UNE ARCHE :

2 photos. L' une prise avant la taille, l' autre après la taille.

Le rosier grimpant Lolita Lempicka est très vigoureux, trop vigoureux et trop raide pour une petite arche. Il serait parfait pour monter à l’ assaut du mur d’ une maison.

Il se renouvelle très bien du pied : il fait chaque été de nouvelles pousses très vigoureuses à partir du pied, les futures nouvelles charpentières [Photo en bas de page].

 

Puisqu’ il crée ainsi de nouvelles branches charpentières, chaque hiver je supprime la moitié des anciennes charpentières, pour ne garder que les nouvelles.

Il faut plusieurs semaines pour incliner, peu à peu, ses branches très raides vers l' arche, sinon elles casseraient.

Comme elles montent à plus de 4 mètres, je les attrape avec la griffe à trois dents.

 


<> PETIT GRIMPANT SUR PYLÔNE :

2 photos du rosier allemand Raubritter, de Kordes.

Une photo prise avant la taille, l' autre après la taille.

On peut voir la taille en "arête de poisson" : la charpentière, et les branches secondaires.

 


<> SUPPRESSION D' UNE VIEILLE CHARPENTIÈRE :

Vous verrez aussi comment j’ ai supprimé la branche charpentière d’ un autre grimpant "Mon Jardin Ma Maison" ®, de Meilland.

Il y a 3 ans, je l' ai coupée à 40 cm de haut, et il a fait deux nouvelles pousses qui ont été les futures charpentières.

Ces nouvelles charpentières montent maintenant à 3 mètres, et portent de belles roses.

Mais j’ attends que le gel fort soit passé pour faire ce genre de taille (fin mars-début avril).

Chaque printemps je taille également une autre charpentière à cette hauteur, pour que le rosier soit régénéré sur 3 - 4 ans. Il est reparti pour 10 ans, tout neuf !

 


<> RELIER LES SUPPORTS :

 

J' utilise des chaînes en métal, de petit diamètre, pour relier plusieurs supports (pylônes en fer à béton).

C' est une manière simple, économique et très durable, pour diriger et palisser (attacher) les branches souples des rosiers grimpants, au delà de leur support (Photo en bas de page).

Le lien souple tient les branches en place en étant passé dans un des maillons de la chaîne.

 


<> TAILLE PENDANT L' ÉTÉ :

 

Dès que le rosier grimpant a fleuri, et que ses roses sont fanées, je le taille.

J’ applique le même principe des "arêtes de poisson" : chaque branche secondaire qui a porté des roses est taillée à environ 20 cm de la branche principale, la charpentière.

Vous verrez en bas de page les photos de la taille d' été du grimpant Ghislaine De Féligonde, à la fin juin.

--l> Quand on taille la branche secondaire d' un rosier, on peut décider de la direction que prendra la future branche, en taillant au-dessus d' un oeil (feuille) dirigé dans telle ou telle direction [ photo en bas de page ].

Le fait de couper les roses fanées et de tailler le rosier évite qu’il ne consacre son énergie à faire des fruits (les cynorrhodons) et lui permet donc de refleurir dans la saison.

 

S’ il s’ agit d’ un rosier non remontant, le fait de le tailler après la floraison va lui permettre de faire de nouvelles branches qui fleuriront l’ été prochain.

 


Il n’ existe pas de recette miracle pour la taille des rosiers grimpants : je pense qu’ il est important d’ observer le comportement de nos rosiers, leur vigueur.

S' il ne manque ni d' eau, ni d' engrais une fois dans l' année, ni de soins, il fera de nouvelles branches charpentières.


<> QUE FAIRE DES BRANCHES COUPÉES ? :

 

Tailler les rosiers pendant l' hiver, et tout au long de l' été, pour permettre leur re-floraison, représente une belle quantité de branches taillées.

Je coupe chaque branche taillée en petits tronçons de 20 cm, dans ma brouette. Je mets tous ces morceaux de branches dans des sacs solides et réutilisables.

Et chaque semaine, j' emporte ces sacs remplis de branches coupées, à la déchetterie...

 


"La poésie est à la vie

ce qu’est le feu au bois.

Elle en émane et le transforme"

- Paul Valéry - 

- Moineau nichant dans le garage -


 

Chrysope
Détail
LarveCoccinelle
Détail
NympheCoccinell...
Détail
BranchesTaillée...
Détail
AttraperBranche
Détail
AvantTailleMur1
Détail
AprèsTailleMur1
Détail
AvantTailleMur2
Détail
AprèsTailleMur2
Détail
Enigme
Détail
RosierLiane1
Détail
RosierLiane2
Détail
RosierLiane3
Détail
Charpentières
Détail
AvantTonnelle1
Détail
AprèsTonnelle1
Détail
AvantTonnelle2
Détail
AprèsTonnelle2
Détail
AvantArche1
Détail
AprèsArche1
Détail
AvantTaille2019
Détail
AprèsTaille2019
Détail
AvantPylône
Détail
AprèsPylône
Détail
Chaîne
Détail
Chaîne2
Détail
Chaîne3
Détail
GptAvantTaille
Détail
GptAprèsTaille
Détail
FutureCharpenti...
Détail
CoupeCharpentiè...
Détail
PoussesCharpent...
Détail
TensionBranche
Détail
Taille1
Détail
Taille2
Détail
Taille3
Détail
Taille4
Détail
Taille5
Détail
7Pousses
Détail
AvantTailleEté
Détail
AprèsTailleEté
Détail
ChoixDirection
Détail
 
 
Powered by Phoca Gallery