Get Adobe Flash player

Love Me Tender Rose

- Mes Roses et les peintures de Carol Cavalaris - USA -

 

LARTISTEDEVOILELAPROFONDEURRECULPARRAPPORTAUVISIBLEPROCHELINVISIBLE

"Ce que nous montre le peintre ou le sculpteur

n'est pas ce qu'on voit autour de nous.

Ce que nous voyons voile la profondeur

qui est à l'origine de la forme.

L'artiste dévoile la profondeur.

C'est parce qu'il prend du recul par rapport

au Visible qu'il est proche de l'Invisible"

- Karfried Graf Dürckheim -

- Unchain My Heart [Détache les Chaînes de mon Coeur] -

- copyright Carol Cavalaris (lien) que je remercie - USA -

LARTISTEDEVOILELAPROFONDEURRECULPARRAPPORTAUVISIBLEPROCHELINVISIBLE

 

Ballet L'invitation au Voyage – Au Pays où se fait la guerre (Théophile Gautier).

Chorégraphie Michael Corder.

Musique Henri Duparc [1848-1933]. Mezzo Soprano: Harriet Williams.

Danseurs Leanne Benjamin, Federico Bonelli, Cindy Jourdain, Nathalie Harrison.

Copyright Michael Corder - Harriet Williams - Royal Opera Ballet Londres.

 

 

------l> Dans sa collection "Brigitte's Roses" (lien),

 

Le jour de mes 60 ans, Carol vient de m’ envoyer une septième peinture emplie de ses propres souvenirs.

 

Ce bouton de la rose Elvis ® Adablarop, hybridée par Michel Adam (France), porte des couleurs vertes et roses, alors que la rose elle-même est d’ un blanc pur [Photo].

 

C’ est un très bel hybride de thé, très résistant aux maladies et très parfumé.

 

Mais, comme toutes les roses blanches, elle est sensible à la pluie.

Une "faiblesse" que je lui pardonne bien volontiers.

 

Le nom de cette rose Elvis a beaucoup touché Carol qui, comme elle l’ a écrit sur son site, a rencontré son futur mari quand il lui a chanté une chanson d’Elvis Presley.

 

Voilà pourquoi cette photo a eu un impact très personnel sur elle.

 

Et voici l’ œuvre qu’ elle a peinte, deux jours après que je lui aie envoyé cette photo :

 

Elle l’ a nommée  "Love me Tender" (lien) d’ après les paroles de la chanson composée par Ken Darby et son épouse Vera Matson, et interprétée par Elvis Presley en 1956.

 

La prose qui l’ accompagne reprend le texte de cette chanson mythique :

 

"Love me tender [Aime-moi tendrement]

Love me dear [Aime-moi précieusement]

Tell me you are mine [Dis-moi que tu es à moi]

I will be yours through all the years [Je serai à toi à travers toutes les années]

Till the end of time" [Jusquà la fin des temps]

 

Une traduction ne transcrit jamais exactement l’ âme d’un texte.

 

AUTANTBESOINDUNSOURIRECELUIQUINEPEUTDONNERAUXAUTRES

"Nul n'a autant besoin d'un sourire,

que celui qui ne peut en donner aux autres"

- Raoul Follereau -

- Les roses et leurs araignées-compagnes

échangent aussi des sourires -

AUTANTBESOINDUNSOURIRECELUIQUINEPEUTDONNERAUXAUTRES