Get Adobe Flash player

Entretien en cours d'année

JESUISALLEAUMARCHEAUXOISEAUXETJAIACHETEDESOISEAUXPOURTOIAMOUR

"Pour toi, mon amour"

"Je suis allé au marché aux oiseaux

Et j'ai acheté des oiseaux pour toi, mon amour

Je suis allé au marché aux fleurs

Et j'ai acheté des fleurs pour toi, mon amour"

- Jacques Prévert - Paroles -

[suite en bas de page]

- Midnight Rose [Rose de Minuit] -

- copyright Molly Harrison (lien) que je remercie - USA -

JESUISALLEAUMARCHEAUXOISEAUXETJAIACHETEDESOISEAUXPOURTOIAMOUR

 

Ballet Tristan et Iseult. Chorégraphie Arnaud Dreyfus.

Musique Richard Wagner [1813-1883].

Danseurs Mathilde Froustey et Gregory Dominiak.

Copyright Arnaud Dreyfus - Mathilde Froustey - Gregory Dominiak - Ballet de l' Opéra National de Paris.

 

 

1 – Etiquette des rosiers :

 

Chaque rosier porte une étiquette, attachée à ses branches, soit en plastique, soit en métal (Meilland, ou Kordes). Les étiquettes métalliques finissent par s’ incruster dans la chair du rosier et le blessent. Les étiquettes en plastique endommagent les nouvelles pousses du rosier.

Je les enlève donc toutes, désormais. Elles font des dégâts.

J’ ai un cahier où j’ ai dessiné le plan de chaque massif, et inscrit le nom de chaque rosier.

 

Je ne mets pas d’étiquette devant chaque rosier, car les massifs sont binés chaque semaine, et il me faudrait un temps fou pour déplacer puis replacer les étiquettes.

A la demande de chaque visiteur, je lui donne le nom du rosier.

 

2- Voile d’hivernage :

 

Depuis le catastrophique hiver 2011-2012, avec 10 jours à des températures de -15° et -18°, ce qui avait provoqué la mort de nombreux rosiers, je prends 2 mois en début d’ hiver, pour tailler tous les rosiers tiges, et les envelopper dans un voile d’hivernage.

 

Mais dès la 2 ème année, les rosiers pleureurs sont trop larges pour être enveloppés de housses d’hivernage (Voir Onglet "Matériel").

 

3 – Cendres de bois :

 

Puisque je me chauffe au bois, je répands un peu de mes cendres dans les massifs de rosiers. Les cendres de bois (attention : bois uniquement) apportent de la potasse.

Mais il ne faut pas les utiliser en terrain acide, pour les plantes dites de "terre de bruyère", et en mettre très peu dans les sols calcaires.

 

4 – Engrais :

 

Dès le mois de février, je désherbe les massifs des rares herbes indésirables qui se sont installées pendant l' hiver.

J’ en profite pour mettre un bon engrais biologique en granulé, en griffant le sol (griffe à 3 dents).

Je ne fais qu’ un seul apport d’engrais dans l’année (voir Onglet "Matériel").

Heureusement que je n’ ai pas de paillage dans les massifs, car je serais obligée de le saccager pour mettre mon engrais.

 

5 – Binage des massifs :

 

En principe, une fois par semaine, je griffe le sol avec ma griffe à 3 dents :

- Pour décompacter la terre et l’ aérer : la terre a besoin d’ oxygène en surface. Si la terre est trop mouillée, le rosier peut manquer d’ oxygène au niveau de ses racines et mourir d’ asphyxie.

- Pour limiter les arrosages : comme le dit le proverbe "Un binage vaut deux arrosages".

- Pour que la prochaine eau d’ arrosage, ou de pluie, soit utile : qu’ elle pénètre bien dans la terre, et ne ruisselle pas en surface du sol. Qu’ elle aille bien vers les racines du rosier.

- Pour que l’ eau ne s’ évapore pas : si je ne griffe pas le sol, j’ y vois des craquelures, quand le sol sèche, et l’ eau s’ évapore par ces fines craquelures.

- Pour désherber : je ne laisse aucune herbe indésirable s’ installer.

- Pour empêcher les fourmis de construire leur fourmilière au pied des rosiers, ce qu’ elles font systématiquement. En contrariant ainsi les fourmis, je les empêche d’ élever des pucerons, et je limite le nombre des pucerons.

 

Je n’ utilise JAMAIS de désherbant chimique, de pesticide, qui sont tellement toxiques et dangereux pour tous les êtres vivants. La médecine a prouvé qu’ ils provoquent des cancers, et d’ autres maladies très graves, au niveau du système nerveux.

 

6 – Paillage :

 

Je ne mets pas de paillage sur le sol, parce que cela donne un aspect "pas net" au massif, que cela n’ empêche pas les herbes de s’ installer, et que c’ est très cher.

Si je mettais un paillage, je ne pourrais plus entretenir mes massifs.

Les paillages à base d’ écorces de pin sont mauvais pour les rosiers, car ils favorisent les maladies cryptogamiques.

La Société Royale d’ Horticulture Anglaise a fait des paillages à base de branches de rosiers broyées, et cela n’ a pas donné plus de maladies cryptogamiques.

Les milliers de pétales qui tombent dans les massifs y constituent un paillage tout à fait naturel : ils s’ incorporent dans le sol, et s’ y décomposent, quand je griffe les massifs.

Ma roseraie étant une roseraie "à la française", il n’ y a pas de vivaces dans les massifs.

C’ est une choix délibéré de ma part : pour trouver l’ origine des surgeons des rosiers tiges et des rosiers pleureurs, je suis obligée de faire des tranchées dans les massifs, et je serais donc obligée de saccager les vivaces, si j’ en avais.

 

7 – Surgeons :

 

Je repère les surgeons (voir Onglet "Définitions") au pied, ou à distance, des rosiers tiges ou pleureurs.

Je creuse dans le massif et je les arrache, ou je les coupe au sécateur au plus près des racines du porte-greffe.

Sur cette photo, vous voyez en noir, les 50 cm de la partie du surgeon qui était enterrée, et en vert la partie qui ressortait, à distance du rosier.

Un surgeon, ou drageon, n’ a pas la même couleur de tige (en général, il est vert clair), les mêmes feuilles, le même nombre de folioles (découpes de la feuille du rosier) que la variété de votre rosier.

 

Attention : Certains de mes visiteurs sont alertés quand ils voient une pousse surgir du pied du rosier (ni rosier tige, ni pleureur). Ils croient qu’ il s’ agit d’un surgeon et veulent l’ arracher.

Il ne faut surtout pas la supprimer, car il s’ agit d’une pousse de renouvellement de votre rosier, qui vous permettra de le rajeunir, en coupant ultérieurement une vieille branche de ce même rosier.

Cette pousse de renouvellement et de rajeunissement s’ appelle un gourmand.

 

8 – La taille d’entretien : couper les roses fanées :

 

Chaque jour je coupe 2 brouettes de roses fanées. Cela permet la remontée du rosier, c’ est-à-dire la formation de nouvelles tiges et de nouvelles roses.

 

Dans les livres, il est conseillé de couper à 3 feuilles au-dessous de la rose fanée.

Mais certains rosiers, très puissants, font de longues et fortes tiges.

Sur ces rosiers très énergiques, je coupe la tige à la moitié de sa hauteur, car sinon, je finirais l’ été avec des branches de 2 mètres de haut, et ne pourrais plus respirer le parfum de mes roses !

Donc, c’ est à vous de voir où couper votre rose fanée, en fonction de la vigueur de votre rosier.

Pour couper les trop nombreuses roses fanées des rosiers pleureurs et rosiers grimpants, je n' utilise pas le sécateur : je monte à l’escabeau et je taille à la cisaille : rapide et efficace !

 

Vous verrez des photos de rosiers pleureurs et rosiers tiges avant et après leur taille d' été, à l' onglet "Les Roses", aux sous-onglets correspondants.

 

9 – Gants à rosiers :

 

Ils sont indispensables car les aiguillons des rosiers peuvent être redoutables. Mais il n’ est pas toujours facile de travailler avec ces gants, surtout pour palisser (attacher) les branches à leur support.

Il faut faire les rappels de vaccination anti-tétanos.

 

10 – Lichens sur les tiges des rosiers pleureurs et rosiers tiges :

 

Des lichens, d’ espèces différentes, s’ installent au cours des années, sur les tiges de ces rosiers. Je ne les enlève pas, je ne les brosse pas.

Les lichens sont l’ union d’un champignon microscopique avec une algue microscopique, qui vivent en parfaite harmonie.

Ils sont sans danger pour le rosier, ne le parasitent pas, ne lui nuisent en rien.

De plus, certains lichens sont révélateurs du niveau de pollution, ou de l’ air sain de l’atmosphère.

Ils sont utiles et font partie de la biodiversité du jardin.

 

11 - Que faire des branches coupées ?

 

Chaque été, puis chaque hiver, je taille une grande quantité de branches de rosiers.

Je les pose dans la brouette, puis les débite en tronçons de 15-20 cm, et les mets dans des sacs réutilisables.

Je porte ces sacs, une à deux fois par semaine, à la déchetterie, dans ma petite voiture.

Pour lutter contre la pollution, il n' est plus autorisé de brûler ces branches chez soi et sur son terrain.

 

JESUISALLEAUMARCHEAUXESCLAVESMAISJENETAIPASTROUVEEAMOUR

"Je suis allé au marché à la ferraille

Et j'ai acheté des chaînes,

de lourdes chaînes, pour toi, mon amour

Et puis je suis allé au marché aux esclaves

Et je t'ai cherchée,

mais je ne t'ai pas trouvée, mon amour"

- Jacques Prévert - Paroles -

- Mésange charbonnière surveillant son nichoir -

JESUISALLEAUMARCHEAUXESCLAVESMAISJENETAIPASTROUVEEAMOUR