Get Adobe Flash player
RSS

La création d’un massif

 

FEMMESSEMBLABLESAUXRACINESDELARBREHOMMESAUXBRANCHESFEUILLUES

"Les femmes sont semblables aux racines de l’arbre

Et les hommes aux branches feuillues.

Elles sont obscures et nourricières,

Ils sont fiers et désordonnés.

Elles savent les secrets humides de la terre,

Ils connaissent l’espace et la force du vent.

Les unes sont profondes et les autres sont hauts.

Ils ne peuvent donc ni s’entendre, ni se quitter sans dépérir"

- Henri Gougaud –

- Fairy in enchanted garden [Fée au jardin enchanté] –

- Copyright Molly Harrison (lien) que je remercie - USA -

FEMMESSEMBLABLESAUXRACINESDELARBREHOMMESAUXBRANCHESFEUILLUES

 

Ballet Long River High Sky. Chorégraphie Alonzo King.

Musique Mélodie de Chine.

Danseurs Meredith Webster - Shi ChangJunLaurel KeenShi ChangQiang.

Copyright Alonzo King Lines Ballet et Moines Shaolin.

 

 

A part 4 rosiers plantés au début de la roseraie, tous les rosiers sont organisés en massifs, et tous ces massifs - petits ou grands - sont conçus de la même manière.

 

- Délimiter le massif :

 

Je plante des tiges de bambou dans le sol, afin de délimiter le futur massif.

 

- Retourner la terre :

 

Quand la roseraie en était à ses débuts, pour gagner du temps, et faciliter le travail, j’ ai fait intervenir un mini-pelle pour défoncer le terrain, retourner la terre. Je l’ ai fait faire 2 hivers de suite, en fin 2008 et fin 2009 [Voir onglet "Histoire de la roseraie" (lien)] - Photo -

 

- Désherber :

 

Le terrain étant envahi par le chiendent, le futur massif est bêché, et les "mauvaises herbes" sont soigneusement enlevées.

Comme je n’ ai pas la force physique de bêcher, j' utilise la fourche bêche, plus facile d' usage (voir onglet "Matériel").

Puis je creuse à genoux avec une pelle et un transplantoir.

J’ attends que le sol soit bien détrempé par les pluies (ou eau d' arrosage, si nécessaire).

 

- Planter :

 

Le futur massif étant débarrassé de l’ essentiel de ses "mauvaises herbes", les rosiers sont alors plantés.

[Voir sous-onglet "Plantation" (lien)]

 

- Installer une barrière stop-herbe :

 

Pour que le chiendent ne revienne pas dans le massif, je fais une tranchée autour du massif.

L’ idéal est d’ utiliser la bêche pour faire cette tranchée de 30 à 35 cm de profondeur.

Je travaille à genoux sur un tapis, et je creuse une tranchée avec le transplantoir et la serfouette [Voir onglet "Matériel" (lien)].

Puis je déroule une barrière anti-rhizome (découpée à la bonne hauteur) dans cette tranchée.

J' agrafe les extrémités ensemble.

Je plaque de la terre des 2 côtés de cette barrière, pour la maintenir aux formes voulues pour le massif.

 

- Placer la bâche à bassin :

 

Pour un fini impeccable autour du massif, je coupe une bande de bâche à bassin.

Je la place sur la barrière anti-rhizome enterrée.

La bâche rentre à l’ intérieur du massif, est plaquée contre la barrière anti-rhizome.

De l’ autre côté, elle dépasse à l’ extérieur du massif, de la largeur nécessaire pour passer sous les pavés.

Je tasse la terre contre cette bâche, à l’ intérieur du massif, avec le poing.

Les premières années, j' ai utilisé du feutre géotextile, à la place de la bâche à bassin. Le chiendent passait à travers le feutre, et entre les pavés.

Le résultat était très laid et inefficace. Quel gaspillage de temps et d' argent...

 

- Mise en place des pavés :

 

Pour délimiter le massif, je positionne des pavés, dans le sens de la largeur ou de la hauteur, selon l’ effet souhaité.

Les pavés sont posés soigneusement sur la bâche à bassin, à l’ extérieur du massif.

Au début de la roseraie, j' ai utilisé des bordures en bois : le bois pourrit très vite. Quel gaspillage de temps et d' argent... .

 

- Objectifs de ces étapes :

 

Je n’ ai pas trouvé cette façon de faire dans les livres de jardinage.

J’ ai longuement réfléchi à ce que je voulais obtenir (massifs plus faciles à entretenir), et comment y parvenir…

Grâce à cette barrière anti-rhizome, enterrée autour du massif, les mauvaises herbes ne rentrent pas dans les massifs.

Grâce à la bâche à bassin, le chiendent et les herbes ne s’ infiltrent pas entre les pavés.

-----l> Une photo, en bas de page, montre le chiendent arrêté par ces deux procédés.

Le massif est net, bien délimité, et plus facile à entretenir.

L’ eau de pluie ou d’ arrosage est arrêtée par la barrière anti-rhizome : elle profite donc bien à mes rosiers, puisqu’ elle ne peut pas filer dans le reste du terrain.

Cette barrière anti-rhizome + la bâche à bassin me sont indispensables

 

- Photos des étapes :

 

Toutes les photos de ces transformations et de la création des différents massifs se trouvent à l’ onglet "Création de la roseraie" (lien), aux différentes années successives.

En bas de page, vous verrez les photos, étape par étape, prises lors de la réalisation de deux massifs.

 

* Massif rosier liane - Hiver 2014 - 2015 -

Le rosier liane "Neige d’ Avril" était planté au pied du seul arbre de la roseraie, un paulownia.

J’ ai dû faire arracher le paulownia, trop puissant et envahissant, et sa souche.

Un professionnel -Monsieur Hermelin, à Cormeray- a installé un support en métal (selon le plan que j' avais imaginé) pour le rosier liane.

Cette structure de 6 mètres de haut, est enfoncée en terre de 1 mètre. Les 4 montants ne sont pas fixés dans du ciment.

Du fer à béton lisse et mince (non soudé, tenu par du fil métallique) s' enroule autour de la structure.

J’ ai alors créé, un petit massif, en plantant 5 rosiers pour accompagner le rosier liane.

 

* Massif en remplacement d' un rosier planté dans une cuve - Hiver 2015 - 2016 -

Le rosier Raubritter était planté dans une cuve, depuis 3 ans.

Mais je n' avais pas enlevé le fond de la cuve pour que les racines descendent en terre, et j' avais percé trop de trous pour le drainage, et la terre sortait à chaque arrosage.

J' ai donc décidé d' enlever la cuve (découpée avec ma meuleuse), et de planter Raubritter en pleine terre.

J' ai donc créé un nouveau petit massif, planté de 6 rosiers.

 

Mesdames, une femme qui n’ a pas la force d’ utiliser la bêche peut réaliser un travail de qualité, en travaillant différemment ! smile

 

ONNAPASDEUXCOEURSONADUCOEUROUONNENNAPAS

"On n’a pas deux cœurs,

L’un pour l’homme,

l’autre pour l’animal,

On a du cœur ou on n’en a pas"

- Alphonse de Lamartine –

-Souris "volant" les graines des oiseaux-

ONNAPASDEUXCOEURSONADUCOEUROUONNENNAPAS

 

Chrysope
Chrysope
Détail
SyrphePrudent
SyrphePrudent
Détail
RosierLiane
RosierLiane
Détail
FinPaulownia
FinPaulownia
Détail
SoucheEnlevée
SoucheEnlevée
Détail
SupportPosé
SupportPosé
Détail
DélimiterPlanter
DélimiterPlante...
Détail
TranchéeFaite
TranchéeFaite
Détail
DéroulerBarrière
DéroulerBarrièr...
Détail
BarrièreMise
BarrièreMise
Détail
BâcheBassin
BâcheBassin
Détail
PosePavés1
PosePavés1
Détail
PosePavés2
PosePavés2
Détail
MassifFin1
MassifFin1
Détail
MassifFin2
MassifFin2
Détail
MassifAvr2015
MassifAvr2015
Détail
BasMassifLiane
BasMassifLiane
Détail
RosierLiane1
RosierLiane1
Détail
RosierLiane2
RosierLiane2
Détail
SousBâcheBassin
SousBâcheBassin
Détail
Massif Cuve1
Massif Cuve1
Détail
Massif Cuve2
Massif Cuve2
Détail
Massif Cuve3
Massif Cuve3
Détail
MassifCuve4
MassifCuve4
Détail
Massif Cuve5
Massif Cuve5
Détail
Massif Cuve6
Massif Cuve6
Détail
Massif Cuve7
Massif Cuve7
Détail
Massif Cuve8
Massif Cuve8
Détail
MassifCuve9
MassifCuve9
Détail
MassifCuve10
MassifCuve10
Détail
MassifCuve11
MassifCuve11
Détail
 
 
Powered by Phoca Gallery